LA FILIÈRE KARITÉ

Stratégie, Projet, Objectifs, Résultats, Financement

STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA FILIÈRE KARITÉ

La croissance mondiale de la demande de karité dans les industries cosmétiques et agroalimentaires a encouragé le gouvernement burkinabè à définir une stratégie nationale de développement durable de la filière karité.
Élaborée avec l’appui financier du Cadre Intégré Renforcé (CIR) et l’assistance technique du Centre du Commerce International (ITC), la Stratégie nationale de développement durable de la filière karité constitue un cadre référentiel de planification et de mise en œuvre pour les parties prenantes, en définissant les priorités de façon claire et un cadre logique de manière détaillé. L’enjeu de la stratégie de développement durable de la filière karité est de répondre aux exigences du marché tout en tenant compte des impacts socio-économiques et environnementaux de la filière karité au Burkina Faso. La croissance mondiale de la consommation de chocolat et la forte croissance de la demande en karité par l’industrie des cosmétiques naturels confirment l’existence d’opportunités concrètes pour la filière dans les années à venir.

 

PROJET FILIÈRE KARITÉ

Nom : projet d’appui au développement intégré de la filière karité (PADFIK)
Durée du projet : 2 ans (septembre 2016 / juin 2019)
Zone d’intervention : territoire nationale
Public cible : la Table Filière Karité (TFK), les organisations professionnelles des trois maillons de la chaîne de valeur (collecte/production, transformation, commercialisation/exportation)

Résumé : Le Burkina Faso dispose d’un potentiel productif d’amandes de karité estimé à 850 000 tonnes. La filière karité profite d’une demande croissante mondiale, plaçant le Burkina Faso comme 1er producteur de noix de karité d’Afrique de l’Ouest. La filière a réalisé plus de 30 milliards de FCFA de recettes à l’exportation (4e rang des produits d’exportation). C’est dans ce contexte qu’est initié le projet d’appui au développement intégré de la filière karité conçu pour impulser la Stratégie nationale de développement durable de la filière karité. Le PADFIK comporte des actions de renforcement des compétences et l’organisation des acteurs, d’amélioration de l’accès au crédit, de la qualité dans la chaîne de valeur et de l’accès au marché mondial.

LES OBJECTIFS

Objectif global : favoriser le développement de la filière karité par une approche intégrée tendant à renforcer les capacités des acteurs des différents maillons de la chaîne de valeur, dont 90% des acteurs sont des femmes.
Objectifs spécifiques :

  • l’amélioration du climat des affaires avec la mise en place de cadres de concertation entre le public et le privé et le renforcement des capacités des organisations de la filière karité
  • le renforcement des capacités d’environ 480 personnes opérant dans la filière karité et une cinquantaine d’agents des différents ministères et autres institutions
  • l’autonomisation économique des femmes
  • la création d’emplois.

LES RÉSULTATS ATTENDUS

  • Les compétences des acteurs de la filière karité, leur organisation selon les maillons de la chaîne de valeur et leur mise en réseau sont renforcées
  • L’accès des acteurs au crédit pour la collecte et la transformation des amandes de karité est amélioré
  • La qualité du produit du karité dans la chaîne de valeur est améliorée et son accès au marché est facilité.

LE FINANCEMENT

Coût global : 844 millions de FCFA
Banque africaine de développement (BAD) à travers le Fonds d’assistance au secteur privé africain (FAPA) : 675 millions de FCFA (80%) ;
Budget de l’État : 169 millions de FCFA (20%).

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Torréfaction des noix de karité

Extraction de l'huile de karité

NOS PARTENAIRES

NOS DONNÉES CHIFFRÉES

%

Coût global : 844 millions de FCFA

%

BAD/FAPA : 675 millions de FCFA

%

Budget de l'Etat : 169 millions de FCFA